ALCEST

neige alcest

En la personne de Neige, c'est un musicien hyper-actif de l'UG français qui a bien voulu répondre à nos questions ; mais c'est surtout en sa qualité de guitariste de Alcest que Neige s'explique dans nos pages.

1) Avant d'aller plus loin, je tiens à te remercier à nouveau pour ton intérêt pour La Horde Noire et le temps accordé à cette interview. Étant donné qu'il fasse bien commencer quelque part, parle nous des retours que tu as eu de ton dernier full-length. Je n'ai pas lu de chronique qui descendait ton album, il y a une certaine unanimité...

Tu n'as pas dû bien chercher alors car contrairement à ce que tu affirmes "Souvenirs..." n'a pas fait l'unanimité. La majorité des chroniques étaient très positives en effet mais en revanche les personnes qui n'ont pas été touchées par mon album le détestent littéralement. Trop lumineux, trop naïf, trop uniforme, trop conceptuellement hermétique. Tous ces points qui ont été critiqués sont assumés et font partie intégrante du propos d'Alcest. Je comprends que certaines personnes aient pu y être allergiques, jusqu'à présent il n'y a jamais eu de balance émotionnelle dans Alcest, mes morceaux n'expriment que les différentes facettes d'une même idée. C'est une musique anormalement lumineuse, pure, qui ne tend à refléter aucune réalité terrestre.


2) Alcest a accru sa renommée de manière exponentielle avec cet album! Comment l'expliques-tu? Penses-tu qu'il y ait un rapport avec ta personne? Comprends par là que si un inconnu avait sorti un tel album, aurait-il eu autant d'échos que tu as eu et que tu continues d'avoir?

Je suppose que le fait de jouer dans plusieurs projets crée des liens entre ces derniers, les gens qui ont apprécié l'un d'entre eux ont envie de découvrir les autres. De plus je n'avais sorti qu'une démo et un EP auparavant, le cap du premier album est une étape importante pour un groupe. Autrement, cette nouvelle renommée est sans doute dûe à l'excellente exposition dont j'ai bénéficié pour "Souvenirs..." grâce au travail de Prophecy.


3) Si l'on prend un peu de recul, une évolution musicale très claire apparaît dans la discographie de ton projet. Est-ce venu naturellement, ou te cherchais-tu en quelque sorte? Sans forcément trop nous en dévoiler, es-tu satisfait pleinement du Alcest 2008? Ou devons-nous nous attendre encore à des changements significatifs?

Oui, il y a une cassure entre la première démo et les deux réalisations qui ont suivi. Cette évolution a pour origine un changement total de concept et d'orientation musicale. A l'époque de Tristesse Hivernale mon ambition était de jouer du black metal froid et traditionnel dans la lignée des groupes Norvégiens. Les choses ont rapidement changé et je me suis rendu compte que je possédais un univers intérieur très personnel dont j'avais la possibilité de m'inspirer. Je suis satisfait du Alcest 2008, j'ai énormément travaillé sur la cohérence et l'unité du projet tant musicalement qu'au niveau des textes, images, etc... Il n'est pas impossible que la musique d'Alcest change à nouveau dans le futur mais je pense que la base restera toujours la même.


4) Tu fais figure (un peu) d'« ovni » dans la scène métal actuel, rien de péjoratif là-dedans. Te sens-tu proche de groupes de « postcore » ou post rock tels Cult Of Luna, Year of No Light, Red Sparowes, etc., des groupes qui n'hésitent pas, comme toi-même si les moyens pour y arriver diffèrent un peu, à transporter l'auditeur dans de hautes atmosphères, pleines de pureté...

Je n'ai écouté aucun des groupes que tu cites, et à part quelques morceaux par-ci par-là (genre "Your hand in mine" de Explosions In The Sky) je dois t'avouer que je ne suis pas un grand fan de post-rock. J'ai toujours tendance à m'endormir avant que le morceau ne démarre vraiment; trop évolutif pour moi. Je suis très attaché aux structures "rock" efficaces. D'un autre côté on m'a souvent assimilé à la scène "shoegazing" et à des groupes comme Slowdive ou Ride, et bien qu'Alcest n'ait originellement pas puisé son inspiration là dedans, cette musique me plait énormément, j'en écoute souvent ces temps-ci.


5) Concernant cette réédition de Tristesse Hivernale, peux-tu nous en expliquer les causes? N'as-tu pas peur de déstabiliser en quelque sorte ton public, étant donné qu'il y a une présence de black beaucoup plus importante que sur Souvenirs d'un autre monde, tout du moins sur la version originale?

La démo cassette originale était épuisée depuis longtemps; j'ai souhaité ressortir cet enregistrement (sous d'autres formats) afin que les gens aient la possibilité de se le procurer sans claquer une fortune sur Ebay ou télécharger des MP3 inaudibles. Tristesse Hivernale est un témoignage de la toute première mouture d'Alcest et malgré ses nombreuses maladresses dues à mon manque total d'expérience et un son très "raw" je pense que cela reste une bonne démo.


6) J'ai fait quelques recherches sur l'origine du nom Alcest, qui, je dois bien l'admettre, n'ont pas été très glorieuses. Y a-t-il un rapport avec le mythe d'Alceste? Ou avec le personnage de la pièce de Molière, "Le Misanthrope"? Ou, tout simplement, y a-t-il une autre explication dans le choix de ce patronyme?

Il n'y a aucun rapport avec le mythe, le personnage de Molière ou une quelconque philosophie misanthrope, j'ai juste choisi ce nom pour sa sonorité étrange et éthérée.


7) Y a-t-il des chances pour que tu foules les planches avec Alcest? Est-ce une idée à laquelle tu réfléchis ou Alcest est et restera un groupe de studio?

Je ne vois aucune raison pour laquelle Alcest resterait exclusivement un groupe de studio. Pour l'instant les concerts ne sont pas dans mes priorités mais d'ici quelques temps je commencerai à y songer sérieusement.


8) AMESOEURS semble être, tu me diras si tu est d'accord avec moi, un compromis entre la musique raffinée d'Alcest et la violence, le côté sombre de tes autres projets musicaux. Ce projet ne risque t-il pas d'être mis de côté sur le long terme? Coincé entre tes autres projets qui, à n'en pas douter, doivent te prendre beaucoup de ton temps...

Je ne pense pas qu'AMESOEURS soit comparable à l'un de mes autres projets, ce groupe possède vraiment une identité propre. Aux dernières nouvelles l'aventure Amesoeurs prendra fin après l'enregistrement du premier album. Je ne souhaite pas continuer à partager mon esprit en deux, diviser mes sources d'inspiration pour m'en servir ensuite dans des projets opposés. Cette démarche qui a fonctionné pendant quelques années me paraît aujourd'hui trop restrictive. Par conséquent, il faudra s'attendre à ce qu'Alcest soit un peu plus contrasté et amer par moments. L'aspect positif de cette démarche sera l'aspect cathartique et spontané des nouvelles compos; ceci sans mettre en péril la cohérence et le propos initial du projet bien entendu.


9) Toujours par rapport à ton activité au sein de la scène BM, je ne peux passer sous silence ta présence au sein de PESTE NOIRE. Vous avez fait le choix d'être totalement contre Internet, boycottant site et autre myspace, afin de rester dans « l'ombre », d'éviter le « tout accessible ». Avant d'aller plus loin, et même si ça peut paraître paradoxal pour quelqu'un qui bosse pour un webzine, je comprends, et surtout respecte votre choix. Je ne vais donc pas te harceler de plusieurs dizaines de questions par rapport à PN, même si ce n'est pas l'envie qui m'en manque!, je voudrais juste avoir ton avis sur un point. En prenant tout le monde à contre-pied, refusant l'exposition du groupe sur internet, n'avez-vous pas été pris par votre propre piège? En ayant cette attitude marginale, cette volonté de rester à l'écart, n'avez-vous pas pensé qu'il allait se produire l'effet inverse, à savoir un sacré coup de projecteur sur le groupe? Pour preuve, cet intérêt considérable pour PN sur des forums et autres myspaces par des ados à peine convertis aux musiques extrêmes, intrigués par un groupe refusant l'exposition qu'offre Internet...

Ce désir farouche de clandestinité fait partie de PESTE NOIRE depuis sa création. Famine aime l'idée d'une musique sous-terraine, conçue dans l'obscurité et en dehors des circuits commerciaux habituels. Il tient à protéger son projet de l'exposition que subit le black metal à l'heure actuelle, notamment à cause d'internet et de myspace comme tu l'as souligné. Cette aura de mystère, d'inaccessibilité qui entoure le black en est l'une de ses composantes essentielles (et une des choses qui le différencie des autres courants du metal), il est important de la préserver un minimum. Ce qui ne signifie pas sortir des démos merdiques limitées à 30 copies et faire passer ça sous le compte de "l'underground", tu m'auras compris. Je pense que myspace est un bon outil promotionnel pour les groupes de musique de manière générale; cependant son utilisation me paraît complètement déplacée en ce qui concerne ces formations de black metal qui prétendent servir le mal et avoir de réelles convictions anti-humaines (donc anti-communautaristes). Pour répondre à ta dernière question, si Peste Noire excite les ados et qu'ils passent leur temps à ragoter sur les forums ce n'est pas notre problème.


10) J'ai été, pour être honnête avec toi, très surpris d'apprendre que tu allais jouer au sein du groupe culte FORGOTTEN WOODS, qui a sorti des albums (The Curse Of Mankind!!) majeurs du BM! Comment s'est passé cette intégration? Avez-vous déjà commencé à composer des nouveaux morceaux? Et si oui, quelle place as-tu dans le processus de composition?

Rune Vedaa qui cherchait un vocaliste pour Forgotten Woods m'a contacté l'année dernière, appréciant beaucoup mes projets et ma manière de chanter. Il m'a proposé d'intégrer le groupe et de participer aux prochains albums, offre que je n'ai évidemment pas pu décliner ! Forgotten Woods ont toujours eu une approche particulière du black metal, un style et un son reconnaissables entre mille. Apparemment ils sont toujours en train de préparer le nouvel album. Je ne participerai pas à la composition, j'attends juste qu'ils m'en envoient une version instrumentale pour que je puisse y ajouter ma voix.


11) Sans quitter totalement l'univers de Forgotten Woods, et sauf erreur de ma part, le dernier album en date parle de « darwinisme social ». Quel est ton point de vue sur ce concept, sur cette théorie par la « sélection des plus aptes »?

Tout dépend ce que l'on entend par "apte"; apte à quoi et au regard de quels critères ? Un chef d'entreprise aussi ambitieux qu'écervelé aura une meilleure place dans la société qu'un artiste talentueux mais peut-être moins entreprenant et ayant d'autres aspirations. Le premier domine le second matériellement sans pour autant être une personne de plus grande valeur.


12) Finissons sur une note de nostalgie. Quel groupe et/ou quel musicien t'a poussé à te mettre à la musique? Y a-t-il eu un album en particulier qui a fait figure de déclic? La musique, à n'en pas douter, à une place de premier choix dans ta vie. Devons-nous nous attendre par la suite à la création d'autres projets musicaux? Ou as-tu décidé de te focaliser sur certains de tes groupes, afin de ne pas trop te disperser?

Hum...  S'il y en avait un précisément je ne m'en rappelle plus. Tout ce que je peux te dire c'est que je n'ai jamais été du genre à baver sur les bons guitaristes, je n'ai pas appris la guitare en reprenant des solos ou des riffs ultra techniques. En musique mes goûts sont très larges mais j'ai toujours d'avantage apprécié la simplicité, l'énergie directe d'une mélodie et les atmosphères. Je suis également très sensible à l'univers extra musical d'un groupe, le concept, le visuel etc... Lorsque je me suis mis à la musique, plus qu'un groupe en particulier, je me souviens que le black metal me fascinait et que je mourrais d'envie d'en jouer aussi. Sa découverte a vraiment été une pierre angulaire de ma vie, un bouleversement. La création d'autres projets ? Non, je crois que je vais me calmer là.

Merci, à nouveau, pour cette interview. Je te laisse, on ne va pas aller contre la tradition, le « traditionnel » mot de la fin...

Merci à toi et bonne continuation pour ton webzine !

Caedes, Septembre 2008

Discographie :

Tristesse Hivernale (démo, 2001, Drakkar Productions)
Le Secret (EP, 2005, Drakkar Productions)
Souvenirs d'un Autre Monde (LP, 2007, Prophecy Productions)
Aux Funérailles Du Monde / Tristesse Hivernale (split avec ANGMAR, 2007, Northern Silence Productions)
Les Discrets / Alcest (split LP, 2009, Prophecy Productions)
Écailles de lune (LP, 2010, Prophecy Productions)
Les Voyages de l'Ame (CD, 2012, Prophecy Productions)

Line-up :

Neige - Bass, Vocals, Drums, Guitar, Keyboards (Peste Noire, Mortifera (Fra), Phest, Amesoeurs, Forgotten Woods, Lantlôs, Valfunde)
Winterhalter - Drums (Amesoeurs, Peste Noire, Phobos (Fra), Bahrrecht, Les Discrets, Hexenauge)

Former/past members
Aegnor (later became Famine) - Guitar (Peste Noire, Valfunde) (2000-2001)
Argoth - Bass (Peste Noire)